Éveil aquatique - Présentation

Éveil aquatique - Présentation

Comment accompagner les premiers mouvements de bébé dans l’eau ? Comment équiper son enfant en toute sécurité avec des bouées ou des brassards ?

 

Quelles sont les étapes de la découverte de l’eau ?

Voici l'introduction d’une série de 4 articles sur l’éveil aquatique.

 

Sommaire 

  • Les objectifs de l’éveil aquatique
    • Les bébés nageurs (3 à 12 mois)
    • Familiariser le bébé avec l’eau (à partir de 12 mois)
    • Les outils de l’éveil aquatique

     

    En débutant l’éveil aquatique de votre enfant dès son plus jeune âge, vous n’aurez aucune difficulté à le familiariser avec l’eau. Il prendra beaucoup de plaisir à évoluer dans un milieu qu’il doit apprendre à maîtriser. Pour cela, il est important de suivre les étapes, à son rythme, avec les accessoires qui s’imposent. Alors, brassards, bouées et maillots de bain à flotteurs intégrés, voici comment faire pour que votre enfant apprécie l’eau et découvre les joies de la natation dans les meilleures conditions.

     

      Les objectifs de l’éveil aquatique

      L’éveil aquatique est une activité qui présente de nombreux avantages pour les tout-petits. Au-delà de (re)découvrir le milieu aquatique et les sensations qu’il procure, c’est l’occasion de nouer les liens indéfectibles entre le parent et l’enfant, à la fois de confiance et de complicité. L’enfant apprend à surmonter ses peurs et il développe sa confiance en lui.

      Jeune fille dans l'eau

      La natation est un excellent exercice psychomoteur pour apprendre à coordonner ses gestes, car toutes les parties du corps sont sollicitées.

      Nous distinguons 2 étapes. La première concerne les bébés nageurs. La deuxième est une étape où bébé commence à prendre des initiatives dans l’eau.

       

      Les bébés nageurs (3 à 12 mois)

      Dès l’âge de trois mois, les séances de bébés nageurs détendent et amusent les plus petits, mais aussi leurs parents qui profitent de ces moments de complicité unique.

      Bébé nageur sous l'eau

      Dès la naissance, les nourrissons possèdent un réflexe natatoire, que l’on appelle aussi un réflexe d’apnée. Il est bien normal qu’après neuf mois passés dans le liquide amniotique, ils retrouvent dans l’eau des sensations déjà familières. Ils gardent ce réflexe d'apnée jusqu'à 1 an environ.

      S’ils sont immergés, ils effectuent des mouvements avec les jambes et les bras pour rester au-dessus de la surface. S’ils se retrouvent la tête sous l’eau, les nourrissons ferment naturellement la bouche.

      Les bébés nageurs appréhendent ensuite plus facilement le monde en général. Maîtriser le milieu aquatique est une excellente introduction à la vie au cours de laquelle ils vont enchaîner les apprentissages et trouver la confiance et le courage pour se dépasser.

       

      Familiariser le bébé avec l’eau (à partir de 12 mois)

      Les premières séances, qu’elles aient lieu à la piscine, dans une rivière ou dans la mer, permettent de familiariser le bébé avec une nouvelle façon de se mouvoir. Toutes les activités dans l’eau ont pour objet de favoriser leur éveil et leur développement psychomoteur.

      Avec des accessoires comme des bouées, brassards, planches, frites géantes, l’enfant met au point la coordination de ses mouvements et apprend à maîtriser sa respiration.

      D’autre part, cet éveil aquatique à l’immersion change son rapport à l’eau, ce qui facilite les séances de bain à la maison.

      Commencez en douceur

      L’initiation émergée

      L’initiation est progressive et demande plusieurs séances. Au départ, il s’agit juste d’immerger l’enfant, tenu contre son parent. Ensuite, il est bon de l’habituer à se tenir dans toutes les positions dans l’eau.

      À l’aide d’une planche ou d’une bouée géante, il va pouvoir s’allonger sur le dos ou sur le ventre, ou se tenir assis. 

      L’immersion

      Une fois que le nourrisson est parfaitement à l’aise avec les différentes positions au-dessus de l’eau, il est temps de passer à l’étape supérieure : l’immersion. Il s’agit de prendre votre enfant dans les bras et de le plonger sous l’eau en même temps que vous, quelques brèves secondes. Vous allez découvrir avec émerveillement son réflexe d’apnée.

      Le lâcher de l’enfant

      Au cours du dernier palier, l’enfant est lâché sous l’eau. Une fois qu’il se sera habitué à l’apnée, il va naturellement battre des bras et des jambes pour revenir à la surface.

      Avec des brassards, il découvre qu’il peut se maintenir lui-même au-dessus de la ligne de flottaison et, avec une bouée classique, il commence à apprendre à se servir de ses jambes.

      Bien sûr, vous devez évoluer au rythme de l’enfant, ne jamais le forcer pour ne pas lui faire peur. Attention d’autre part à ne pas trop de fatiguer, car ces baignades lui demandent beaucoup d’énergie et il faut qu’elles demeurent des moments de plaisir.

       

      Les outils de l’éveil aquatique

      La bouée siège

      La bouée siège est idéale pour les premières séances dès 4 ou 5 mois. Le dispositif est d’une grande stabilité et le bébé trône sur l’eau en prenant confiance. La bouée percée est munie d’un harnais intégré au travers duquel le bébé laisse passer ses jambes. Un petit dossier vient renforcer son équilibre vertical en maintenant le dos à la verticale.

      Bouée siège

      Souvent, la bouée siège pour enfant comporte des poignées qui permettent au parent de marcher en faisant glisser la bouée avec lui, et à l’enfant de se tenir, afin de rester bien vertical. Le bébé va par réflexe bouger les jambes et il va commencer à comprendre le rapport de cause à effet avec la bouée qui se déplace. Cela lui permet aussi de muscler ses jambes, un atout pour mieux se tenir debout une fois sur la terre ferme.

      La bouée siège est généralement employée entre 4 mois et un ou deux ans. Il est ensuite temps de passer aux brassards. Vous devez vous assurer que votre enfant est en totale confiance, avant de passer à l’étape supérieure. Le moment dépendra de l’âge auquel vous avez commencé - et à quelle intensité - et le caractère propre à l’enfant.

       

      Les brassards pour l’éveil aquatique des enfants de deux à trois ans

      À partir de deux ans, il est temps pour l’enfant de découvrir les brassards. Ils lui permettent d’adopter une position allongée pour s’initier à la nage, tout en ayant la tête naturellement relevée, donc émergée.

      Il existe désormais des brassards en mousse, pour ceux qui n’aiment pas perdre leur souffle à les gonfler. Cependant, ces brassards sont peu pratiques à emporter, car ils sont encombrants. D’autre part, les petits brassards se gonflent très vite, sans avoir besoin de pompes.

       Jeune filles avec des brassards

      Les bons vieux brassards demeurent la valeur sure : ils sont efficaces, faciles à emporter partout et rapides à gonfler. Il en existe de nombreuses versions qui déclinent toute une gamme colorée aux formes diverses et variées.

      Généralement, il suffit de gonfler ces brassards à 70 % pour qu’ils assurent la flottaison. Les brassards pour enfants couvrent une large tranche d’âge, ils s’ajustent par le gonflage. Veillez à ce qu’ils soient bien calés sur les bras de l’enfant, mais qu’ils ne le serrent pas trop non plus, afin de ne pas gêner sa circulation sanguine.

      Les brassards sont les meilleurs outils de flottaison pour les enfants, bien qu’ils puissent légèrement entraver les mouvements du haut du corps pour les tout-petits. Le bébé est libre du mouvement de ses jambes et en découvre l’effet de propulsion. Il n’a pas la possibilité de plonger – volontairement ou involontairement – la tête sous l’eau, ce qui représente une réelle sécurité.

       

      La bouée classique pour les enfants de 3 à 5 ans

      La bouée classique s’adresse aux enfants de 3 à 5 ans. Évacuons d’emblée les interrogations sur la sécurité qui valent des réserves quant à son utilisation. La bouée classique présente deux risques : que l’enfant passe au travers par le dessous, ou qu’il se retourne et reste coincé la tête en bas sous l’eau. Quel que soit l’accessoire que vous choisissez, vous ne devez jamais laisser un enfant sans surveillance. C’est valable pour les bouées, comme c’est valable pour les brassards.

       Bouées rondes de couleur

      Les parents les plus prudents ajoutent des brassards à la bouée pour plus de tranquillité. Il vaut mieux cependant éviter d’utiliser les deux à la fois, car l’enfant est très entravé dans ses gestes et il prendra moins de plaisir à se baigner. Rien ne vaut une bonne surveillance.

      La première précaution pour une bouée est de la choisir adaptée à l’âge et au poids de votre enfant. Vous devez vous fier à son diamètre. Par exemple, une bouée de 60 centimètres de diamètre conviendra aux enfants de 3 à 6 ans, en-dessous de 20 kilos ; alors qu’une bouée de 70 centimètres de diamètre correspondra à un âge compris entre 6 et 10 ans, et un poids entre 20 et 30 kilos.

      La bouée n’est pas faite pour apprendre à nager la brasse. Elle développe les muscles du bas du corps, mais permet surtout à l’enfant de jouer et de se sentir encore plus à l’aise dans l’eau. Il peut jouer avec d’autres enfants ou avec des adultes.

       

      La ceinture pour l’éveil aquatique dès 5 ans ou le maillot de bain avec bouée intégrée

      Ceinture de natation

      La ceinture abdominale de flotteurs et le maillot de bain avec bouée intégrée offrent un parfait compromis pour les enfants qui sont en apprentissage de la natation et pour ceux qui savent déjà bien nager.

      Pour commencer, ils offrent un côté pratique indéniable. L’enfant est libre d’alterner les allers-retours entre la plage et la mer, ou la piscine et les abords, sans avoir à se changer. Le maillot de bain qui intègre les bouées de flottaison est assez couvrant et évite les coups de soleil. Il n’y a rien de pire que les gouttes d’eau sur la peau qui font un effet loupe avec les rayonnements du soleil. Avec ce maillot, l’enfant est partiellement protégé des UV.

       enfant avec bouée gilet

      Il est parfaitement maintenu au niveau de l’abdomen et peut bouger librement ses membres. Il peut bien apprendre à nager.

      Choisissez un maillot bien ajusté et réglable pour tenir compte de la croissance de votre enfant.

       

      Les frites en mousse, les planches, les jouets…

      Pour un meilleur éveil aquatique, vous trouvez des accessoires ludiques, ainsi que des jouets qui permettent de vous amuser avec votre enfant et lui faire encore davantage apprécier les moments du bain. 

       Bébé nage avec une frite

       

      Vous aimerez également :

      Bouées enfants - Les meilleures idées
      Brassards Bébés - Les avantages
      Notre univers et conseils concernant les enfants

      Laisser un commentaire

      Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


      Voir l'article entier

      Enfant joue dans le fonds de la piscine
      Éveil Aquatique - Étape 3 : Les jeux et l'immersion

      Vous avez passé de nombreuses heures au bord de la piscine à regarder votre enfant prendre part à ses cours de natation. Maintenant que vous partez en vacances, vous vous demandez quoi faire dans la piscine pour les divertir. Voici une liste d’idées de jeux pour soutenir le besoin sans limite de s’amuser.
      Bebe nage sous l'eau
      Éveil Aquatique - Étape 2 : Apprendre à nager

      La natation est un sport qui présente de multiples avantages pour bébé. Elle améliore la confiance en soi, la synchronisation et le développement du corps. Apprendre à nager pour un enfant est complètement différent dans son approche que pour un adulte. Voici nos explications.

      Bébé nageur
      Éveil Aquatique - Étape 1 : Découvrir l’eau

      Quelles sont les principales étapes pour faire découvrir l'eau à bébé ? Explications sur les premières baignades et mouvements libres dans l'eau. Comme chaque enfant est différent, il appréhende le milieu aquatique et la nage à sa manière.